Coordinateur de délégation d’un Groupe politique – Parlement européen

PLENARY

Plenary session week 03 2016 in Strasbourg – Illustration of votes – Vote by a show of hand.

A la différence d’un Secrétaire général de Groupe parlementaire, qui coordonne la position de l’ensemble des députés européens d’un même Groupe, le coordinateur de délégation coordonne la position des députés d’une même nationalité au sein de ce Groupe politique. Il a un rôle d’interface entre la délégation nationale et les autres membres du Groupe politique, les acteurs institutionnels européens et nationaux. Il est également en charge de la coordination de la politique interne, de l’organisation de réunions et de la mise en œuvre des décisions prises par la délégation. Il doit assurer la circulation interne de l’information sur les activités des différents bureaux des membres de la délégation.

Activités principales

  • Coordination des députés de la même délégation d’un Groupe politique et entre les membres de l’équipe de support à laquelle le coordinateur appartient;
  • Liaison avec les autres membres du Groupe politique du Parlement européen;
  • Suivi des sessions plénières du Parlement; suivi du rapport de force politique au sein du Parlement;
  • Préparation des positions politiques de la délégation pour les votes en lien avec celles du Groupe politique (rédaction de notes);
  • Liaison avec les acteurs nationaux (les membres des groupes à l’Assemblée nationale et au Sénat, le parti national, les ministères nationaux);
  • Coopération et liaison interinstitutionnelle.

Compétences requises

  • Qualités organisationnelles;
  • Compréhension rapide et globale des enjeux;
  • Connaissance du système institutionnel et décisionnel européen;
  • Fortes capacités rédactionnelles et de synthèse.

Qualifications/Critères d’admission

Ces postes ne sont pas pourvus par voie de concours. Le coordinateur de délégation est directement recruté par les députés, soit par voie interne, soit par voie externe. Le poste requiert un diplôme universitaire de type Master (science politique, droit, affaires européennes). Des formations spécifiques dispensées dans les établissements suivants permettent d’accéder au poste de coordinateur de délégation d’un Groupe politique au sein du Parlement européen:

  • Les Instituts d’études politiques (IEP);
  • Le Collège d’Europe, campus de Bruges (Belgique) et campus de Natolin (Pologne).

Une expérience préalable de collaboration avec des élus est fortement valorisée. S’il est vivement conseillé d’avoir une proximité politique avec les orientations du Groupe politique pour lequel le coordinateur travaille, il n’est néanmoins pas nécessaire d’être membre du parti.

Bon à savoir 

Les principaux interlocuteurs du coordinateur sont les assistants parlementaires. Il est donc important de comprendre leurs activités quotidiennes. Disposer d’une expérience préalable en tant qu’assistant parlementaire valorisera une candidature à ces fonctions.

Stages

Il est possible d’effectuer un stage au sein d’une délégation d’un Groupe politique, mais les opportunités dépendent du calendrier parlementaire. Il faut adresser les demandes de stage directement aux députés concernés.

Rémunération

Le salaire d’un coordinateur de délégation d’un groupe politique du Parlement européen dépend de l’expérience préalable ou non en tant qu’assistant accrédité au Parlement européen. Un coordinateur disposant d’une expérience relativement courte touche en moyenne un salaire mensuel de 2 700€ nets.

Témoignage: Lise Deshautel – Coordinatrice de la délégation française «Europe Écologie Les Verts» au sein du Groupe des «Verts/ALE»

Diplômée de l’IEP de Lyon et titulaire d’un Master en affaires européennes, Lise Deshautel termine ses études par un stage de quatre mois auprès de l’administration du Parlement européen. Elle rejoint ensuite l’équipe de la députée européenne Sandrine Bélier, du parti «Europe Écologie les Verts» (EELV) en tant qu’assistante parlementaire. Deux ans après, elle est recrutée en tant que coordinatrice de délégation. Elle officie au sein d’une équipe de trois personnes, sous la responsabilité des six députés français et de trois députés non-français du groupe des «Verts/ALE». Une telle mutualisation du personnel entre les députés d’une même délégation est peu commune. «Ce travail sort de l’ordinaire par rapport au métier d’assistant, car on se retrouve entre le staff des Groupes politiques, des conseillers et les assistants. C’est de l’adrénaline au quotidien!». Par ailleurs, ce poste demande une forte capacité organisationnelle car «travailler avec six bureaux, signifie travailler avec vingt à trente assistants plus les six députés et les autres membres du groupe. On peut très vite se laisser déborder».

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :